East Village – Drop Out (1993)

East Village - Drop Out

En attendant la réédition de leur Hotrod Hotel (1994) prévue pour le 24/01, voici l’occasion de réécouter l’unique véritable album des excellents mais éphémères East Village, Drop Out, publié en 1993.

Au programme : indie pop, jangle à tous les étages.

East Village est né des cendres d’un autre groupe très éphémère, Episode 4, qui n’aura sorti qu’un seul EP, Strike Up Matches, en 1986.

Par défaut

Hannah James & The Jigdoll Ensemble – The Woman And Her Words (2019)

Hannah James & The Jigdoll Ensemble -The Woman And Her Words

Album folk britannique « traditionnel », mais pas que, loin s’en faut,  The Woman And Her Words bénéficie d’une production moderne et propose une indéniable ouverture au monde.

Pour son premier album solo, armée de son accordéon et de sa voix, Hannah James (du trio vocal Lady Maisery, dont je ne saurai que trop vous recommander le tout nouvel album, Awake Arise: A Winter Album (décembre 2019))  a su s’entourer de musiciens venant d’horizons fort différents pour nous offrir un album très original  et rafraîchissant à découvrir de toute urgence ici-même.

Quelques-uns des musiciens l’accompagnant dans cette belle aventure : András Dés (Hongrie – percussionist), Marti Tärn (Estonie – bass), Toby Kuhn (France – cellist) et Kate Young (Écosse – fiddler).

Par défaut

Dave Cousins – Two Weeks Last Summer (1972, rééd. 2019)

Dave Cousins - Two Weeks Last Summer

Aujourd’hui aurait dû être une journée princière avec la réédition hyper-méga-super Deluxe de 1999, mais non, la réédition de l’un de mes albums de folk-rock (psyché) préférés est venue troubler la party (Let’s party until it’s 1999 😉 ). Sorry, Roger !

Il s’agit du Two Weeks Last Summer de Dave Cousins, membre fondateur des géniaux Strawbs. Album qui fait le lien entre le folk-rock « à la papa », Cat Stevens, Peter Hammill et … David Bowie. Bref, un grand album !
Comment ai-je pu rester 3 ou 4 ans sans l’écouter ?

Par défaut